À l’occasion de ses 10 ans, la Fondation pour la recherche sur la biodiversité – avec le soutien de son Conseil d'orientation stratégique (COS) – a lancé un prix Jeunes chercheurs. Cette récompense permet de valoriser celles et ceux qui débutent dans la recherche et qui, par la qualité de leurs travaux, contribuent significativement aux sciences de la biodiversité.
 
Voir la version en ligne
 
 
PRIX JEUNES CHERCHEURS 2018
Les récompensés sont....

 
 
 
 
 
À l’occasion de ses 10 ans, la Fondation pour la recherche sur la biodiversité – avec le soutien de son Conseil d'orientation stratégique – a lancé un prix Jeunes chercheurs. Cette récompense permet de mettre un coup de projecteur sur celles et ceux qui débutent dans la recherche et qui, par la qualité de leurs travaux, contribuent significativement aux sciences de la biodiversité.

Mercredi 26 septembre, au parc de Bagatelle, neuf jeunes chercheuses et chercheurs, dont les travaux ont été évalués par un jury scientifique, et sélectionnés par les partenaires financeurs, ont été récompensés :
 
  • Biodiversité et océans par la Fondation Nature et Découvertes
    Philippine CHAMBAULT (IRD, UNC - Université de Nouvelle Calédonie, UPF - Université de Polynésie Francaise) pour son doctorat
    Les voyageuses de la grande bleue : les tortues marines
     
  • Biodiversité et espèces exotiques envahissantes par la société Colas
    Sarah BOUCHEMOUSSE (CNRS, Sorbonne Université) pour son doctorat
    Les espèces introduites : des acteurs majeurs des changements contemporains de la biodiversité
 
  • Biodiversité et agriculture : utilisation des ressources génétiques végétales et agriculture durable par le GNIS (Groupement national interprofessionnel des semences et plants)
    Stéphanie ARNOUX (Inra) pour son doctorat
    Étude des conséquences de la domestication chez les Solanacées
     
  • La biodiversité face à la pollution plastique par la société Werner & Mertz (Rainett)
    Mikaël KEDZIERSKI (IRDL, CNRS), pour son doctorat
    Pollutions du milieu littoral par les microplastiques : méthodes d’évaluation
     
  • Biodiversité et Outre-mer, par la LPO, le comité français de l'UICN et le programme Science et enseignement EDF Institut de France Académie des Sciences
    Pauline PALMAS (IRD, Université de Nouvelle Calédonie, Université
    de Polynésie Francaise) pour son doctorat
    Impacts du chat haret, espèce envahissante, sur la biodiversité des îles françaises du Pacifique
     
  • Sauvegarde et conservation de la biodiversité par le Groupe Rocher et la société ENEDIS
    Fabien CLAIREAU (MNHN, CNRS, Sorbonne Université, Greifswald University, Naturalia Environnement) pour son doctorat 
    Les Impacts des autoroutes et restauration des continuités écologiques
     
  • Biodiversité urbaine par la Comité Français de la Fondation du Prince Albert II de Monaco
    Sophie BOULANGER-JOIMEL (Inra, AgroParisTech) pour ses travaux post doctorat
    À l’écoute de la biodiversité improbable et insoupçonnée des villes
     
  • Biodiversité urbaine : recyclage des friches par le LIFTI (Laboratoire d’Initiatives Foncières et Territoires Innovantes)
    Quentin VINCENT (CNRS, Université de Lorraine) pour son doctorat
    La biodiversité des friches industrielles
     
  • Recherche associant biodiversité et enjeux de développement dans les pays du Sud par le FFEM (Fond français pour l’environnement mondial)
    Améline VALLET (AgroParisTech, Cifor, Cirad) pour son doctorat
    Analyse des arbitrages entre services écosystémiques accompagnant les transformations sociétales et économiques en Amérique Latine
 
Contact presse
julie.debouville@fondationbiodiversite.fr
01 80 05 89 21/ 06 25 20 02 81
 
 
Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
 
 
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur Fondation pour la recherche sur la biodiversité.